Mettre au monde une chanson relève d'un besoin, et le message est en grande partie autobiographique.

Publié le par chauve-stephane

Comment donnes-tu vie à tes chansons ? Quelle est ta démarche d’écriture ? D’abord le texte ou plutôt la musique ? Je me sens davantage musicienne qu'auteur. Néanmoins, je compose et écris souvent d'un même jet, ensemble. Je peux sinon avoir des vieux textes ou vieilles instrumentations que je termine des années plus tard, comme un sursaut. Mais c'est plus rare. En ce qui concerne l'inspiration, je la laisse venir. Lorsque je sens qu'elle toque en mon esprit, je lâche tout (si je le peux) et me mets à la tâche. Je ne retravaille pratiquement jamais mes chansons. Je les laisse telles qu'elles, imparfaites. Parfois, je pourrais revoir le texte, certaines tournures méritant d'être plus belles ou plus subtiles, mais ce n'est pas ma démarche. Ainsi, si je les laisse aussi brutes, je n'ai pas à les juger. Elles sont ce qu'elles sont. Sans artifice. As-tu des thèmes préférés pour tes chansons ? La plupart du temps, j'écris pour quelqu'un. Même si ça peut ne pas lui être directement adressé. En mon esprit, j'ai des "special dedicace" dans tout mon répertoire. Je ne suis pas très douée pour faire des textes revendicatifs, ou des portraits fantaisistes. Je ne parle que d'intime. D'amour, de sentiments profonds. Mettre au monde une chanson relève d'un besoin, et le message est en grande partie autobiographique. Toutes tes chansons sont en français, tu n’es pas tentée par l’anglais ? Il m'est arrivé d'écrire quelques chansons en anglais. En plus, avis personnel, ma voix sort bien mieux lorsqu'elle se fait anglo-saxonne! Une question d'intonation, ou de voyelles peut-être. Seulement, je commence à peine à saisir certaines finesses de ma langue natale. Comprendre véritablement l'acte d'écrire le français, l'amour des mots, leur danse et leur musique. J'imagine que pour l'anglais, c'est le même processus. Qu'il faut sûrement vivre pleinement l'expérience de la langue anglaise avant de pouvoir la transmettre, d'être capable de se donner pleinement avec les bons outils, les bonnes formules. Mais bon, je changerai peut-être d'avis.

Mettre au monde une chanson relève d'un besoin, et le message est en grande partie autobiographique.

Commenter cet article