Comme je n'avais personne sous la main pour les chanter à ma place, j'ai dû me mettre à pousser la voix un peu malgré moi.

Publié le par chauve-stephane

Salut Dyne, merci d’avoir accepté de répondre à mes quelques questions. On va essayer de découvrir qui se cache derrière la voix de Dyne. Essayons... Alors tout d’abord, qui est Dyne ? Si tu devais nous résumer ton parcours… J'ai toujours aimé inventer des histoires. Petite, je voulais être mangaka. Je dessinais partout, à tout instant. J'ai donc suivi un cursus Arts Appliqués jusqu'au Bac. En parallèle, mes parents m'avaient inscrite dans une école de quartier où j'y ai appris le piano classique. J'ai commencé à composer mes premiers morceaux instrumentaux sur les touches noires et blanches vers l'âge de 8 ans. Pour moi, c'était comme inventer des histoires qui ne se disent pas. Les paroles se sont écrites plus tard, avec les émois collégiens et les déclarations secrètes qui se devaient d'être murmurées quelque part. J'en ai fait des chansons. Et comme je n'avais personne sous la main pour les chanter à ma place, j'ai dû me mettre à pousser la voix un peu malgré moi. Renaud Duret, mon acolyte à la contrebasse, je l'ai rencontré ou devrais-je dire, retrouvé juste après ma licence de Musicologie. C'était mon ancien voisin, et enfant il m'avait permis de me faire les doigts sur son Yamaha droit. Il avait un home studio et à l'époque je cherchais à enregistrer quelques compos, alors il s'était gentiment proposé de me prêter son matériel. Lorsque j'ai vu la contrebasse trainer dans son salon, je lui ai avoué que c'était un de mes instruments préférés, que j'aurais adoré pouvoir mêler ses basses à mes chansons. Pour essayer, il a posé quelques notes sur les prises audio réalisées chez lui un instant plus tôt. Et c'était déjà tout ce que j'avais envie d'entendre dès la toute première fois. Ça a à peu près commencé comme ça. D’où vient le nom Dyne? Dine, c'est le petit nom que me donnaient mes parents lorsque j'étais enfant. Le y, ce n'est pas pour faire plus américain. C'est surtout pour ne pas qu'on fasse d'amalgame avec le repas du soir. Et puis aussi, histoire qu'il n'y ait pas autant de résultats sur Google que si on cherchait le mot "table" ou le mot "chien". Oui oui, j'ai même penà ça.

Commenter cet article