"J’ai reçu une lettre, j’avais 13 ou 14 ans, signée Guy Roux et de son adjoint. "

Publié le par chauve-stephane

Durant ton enfance sur Nevers, il y avait le foot aussi. Alors, j’ai  lu, tu vas me dire si c’est vrai, que tu avais des prédispositions et que Guy Roux a même  écrit à tes parents pour que tu signes à l’AJ Auxerre. C’est vrai ou pas ça?

 

Ouais, c’est vrai. J’ai reçu une lettre, j’avais 13 ou 14 ans, signée Guy Roux et de son adjoint. Je jouais  à la JGA Nevers. On me demandait de rejoindre la section sport étude et le centre de formation. On était deux à Nevers, il y avait aussi le gardien de mon équipe qui s’appelait Yoann Bouchard.  Lui est parti. Et mon père m’a dit cette phrase qu’on retrouve dans tous les films mais bon : « Passe ton Bac d’abord et si le foot te tient toujours tu feras ce que tu veux, au moins tu auras ton Bac». Et c’est vrai que j’ai bien fait parce qu’un an après la JGAN déposait le bilan et ça m’a un peu dégouté du foot. Moi je faisais ça, comme la musique ou le cinéma, parce que j’aimais ça. Je m’en foutais de gagner de l’argent. Et puis je voyais tout l’argent, tout le vice qu’on nous apprenait déjà. C’était un truc qui devenait beaucoup moins amusant pour l’ado que j’étais. Mon pote Yoann, lui a joué quelquefois en ligue1, il était remplaçant en coupe d’Europe… je me disais : « Putain ! J’aurais dû y aller ! ». Mais je me serais peut-être retrouvé en deuxième division espagnole ou en deuxième division française, ce qui est très bien, tu gagnes bien ta vie, mais ce n’était pas ce dont je rêvais forcément. Je ne sais pas ce qu’il est devenu. Si tu parles de lui dans ton blog peut-être qu’il tombera dessus… Mais, j’ai toujours au fond de moi cet espèce de regret de me dire : « Et si j’étais parti ? »


Tu n’as pas trop mal réussi quand même ?

 

Ouais mais là, je serais retraité et millionnaire, c’est quand même mieux (rires).

 

Commenter cet article