La Mathilde (3/4) Cet album "Au clocher des cigognes" est entièrement auto-produit, du maquettage jusqu'à la vente, en passant par les concerts à trouver.

Publié le par chauve-stephane

Depuis l’année dernière votre album « Au clocher des cigognes » est disponible. Pouvez-vous nous le décrire en quelques mots ?

C'est un album que nous avons enregistré à 4, sans bassiste, suite au départ de Bob (guitare). Eric a du coup fait les guitares et la basse sur cet album. Il est entièrement auto-produit, du maquettage jusqu'à la vente, en passant par les concerts à trouver. On y trouve 10 chansons enregistrées à l'Escale de Melun et dans le salon de Lucas. Paul a mixé et masteurisé le tout. Globalement on est tous content du résultat.

On parle de votre musique comme oscillant entre rock et mélancolie. Et vous comment la décririez-vous ?

Entre Melun et Paris.

J’ai pu lire qu’on vous comparait aux Têtes Raides ou à Noir Désir. Vous en pensez quoi ?

 Il y a des influences musicales certaines, ça on ne peut pas le nier car après tout ce sont de bons groupes de rock français mais nous n'avons pas la prétention de se revendiquer « fils de » Noir Désir ou Têtes Raides. Même si c'est mieux que d'être comparé à Sardou ou Cloclo ! 

La Mathilde (3/4) Cet album "Au clocher des cigognes" est entièrement auto-produit, du maquettage jusqu'à la vente, en passant par les concerts à trouver.

Commenter cet article