Je me rends compte que mes deux projets sont assez compatibles.

Publié le par chauve-stephane

Tu me parles de tes aventures, si je te dis : Conte musical « Tu peux toujours rêver » avec Alex Toucourt ?

On a commencé l’écriture il y a deux ans. Il faut dire qu’avec Alex Toucourt on se connaît depuis qu’on a une vingtaine d’années. On a des carrières parallèles. A un moment donné, nous avons fait une tournée commune et on s’est mis à délirer sur l’écriture d’un spectacle pour enfants. On s’est vraiment éclatés. C’est une autre façon d’écrire avec moins de contraintes. Sur scène, on devient comédien, il y a plein de décors, c’est vraiment génial. Ca tourne bien, on a réalisé un disque et on joue la semaine dans des écoles, des festivals, des centres culturels… Ce spectacle est arrivé à un moment où j’avais besoin de m’aérer en parallèle de mon projet solo. Même si je n’aime pas faire deux choses à la fois, je me rends compte que mes deux projets sont assez compatibles.

Peux-tu nous présenter ce conte ?

C’est l’histoire de deux garçons : Jean Mou et Jean Fou qui sont en vacances chez leur grand-mère qui habite juste à côté l’une de l’autre. Ce sont deux garçons très différents, Jean Mou est calme, timide et poli alors que Jean Fou est excité, effronté, il fait des bêtises et il n’aime pas l’école. Ces deux enfants ne se connaissent pas. Ils se rencontrent dans les jardins des grands-mères qui sont voisines. Petit à petit ils vont apprendre à accepter les différences de l’autre jusqu’à devenir amis.

Je me rends compte que mes deux projets sont assez compatibles.

Commenter cet article