Au bout de trois, quatre ans de Garçons trottoirs j’ai eu envie de travailler seul...

Publié le par chauve-stephane

Apparemment tu as commencé plutôt au sein de groupes. Une dizaine d’années avec Ravid’vour’voir et les Garçons trottoirs.

C’est ça avec Ravid’vour’voir ça a duré huit ans et les Garçons trottoirs existent encore. Maintenant j’ai quitté le groupe il y a dix ans.

Pourquoi ?

J’adore l’énergie que l’on peut ressentir au sein d’un groupe de musique. C’est vraiment super ! A la fin de Ravid’vour’voir, je voulais déjà créer mon projet solo Roberdam. Mais j’ai participé à un festival avec des amis et ça s’est hyper bien passé. Puis on s’est dit qu’on allait fonder un groupe : Les garçons trottoirs. Le temps d’un été, on a écrit des titres et on a fait rapidement notre premier album. J’ai donc mis mon projet solo de côté car je n’arrive pas à suivre plusieurs projets en même temps. Au bout de trois, quatre ans de Garçons trottoirs j’ai eu envie de travailler seul et d’imposer des textes plus personnels et moins festifs. C’était aussi une sorte de défi pour voir ce que je pouvais donner tout seul sur scène.

Mais tu continues de travailler avec les Garçons trottoirs ?

Plus ou moins. On est très amis, on continue donc de se voir beaucoup. J’ai toujours continué à écrire pour eux. Il y a deux ans, j’ai remplacé leur chanteur pendant une année. Maintenant il est revenu et moi je suis reparti dans mes aventures personnelles.

Commenter cet article