"Lorsque l’on écrivait à la rentrée des classes ce que l’on voulait faire plus tard, je notais soigneusement : CHANTEUSE !"

Publié le par chauve-stephane

Quel est ton premier souvenir musical ? Tu vivais dans une famille qui écoutait beaucoup de musique ?

Je crois que mon 1er souvenir musical remonte à l’école.

Vous savez, lorsque l’on rentre en 6ème et que l’on a une heure de musique par semaine.

Vous vous souvenez sûrement de ce cahier de musique, de ses lignes étranges et de cette flûte à bec dont tout le monde avait horreur ? Et bien moi j’adorais ça !

J’avais même honte de dire à mes camarades de classe que j’attendais impatiemment ce cours.

Pas du tout issue d’une famille de musiciens, j’ai dû faire mes classes, toute seule, comme une grande !

J’ai lu que tu avais appris la guitare en autodidacte, c’est ça ?

Tout à fait, je déteste la théorie en générale, et comme j’ai encore des oreilles, je m’en sers… Donc oui, c’est donc seule que j’ai appris la guitare, mais sur le tard…

As-tu toujours voulu chanter ou cela est-il arrivé un peu par « accident » ?

Je pense qu’au fond de moi je l’ai toujours voulu. Je me souviens en secondaire lorsque l’on écrivait à la rentrée des classes ce que l’on voulait faire plus tard, je notais soigneusement : CHANTEUSE !

Tu as participé aux rencontres d’Astaffort. A chaque fois, les « Astagiaires » sont ravis. Comment as-tu vécu cette expérience ?

La réponse est dans la question : RAVIE !

J’ai dû mettre près de 3 mois à m’en remettre tellement j’ai été chamboulée par ce que j’ai vécu. Les rencontres se résument en 10 jours, 10 jours pendant lesquels, tu vis musique, tu te réveilles musique, tu déjeunes musique… Comme toute nouvelle expérience, il m’a été difficile de me mettre dans le bain, je me souviens même des 2 premiers jours ou j’en pleurais car je ne me sentais pas à la hauteur. Les 8 jours qui ont suivi, je ne les ai pas vus passer… Lorsqu’il a fallu rentrer et reprendre le cours de ma vie, je l’ai trouvée banale et sans goût.

Est-ce qu’on peut dire que c’est le premier tournant de ta carrière ?

On peut le dire, OUI !

En sortant des rencontres d’Astaffort, je me suis rendue compte que c’était exactement tout ce que j’aimais et tout ce que je voulais. Faire de la musique.

"Lorsque l’on écrivait à la rentrée des classes ce que l’on voulait faire plus tard, je notais soigneusement : CHANTEUSE !"

Commenter cet article