" J’aime ces périodes de travail intense, j’aime quand mes journées sont comblées et enrichissantes."

Publié le par chauve-stephane

J’ai l’impression que ton aventure a vraiment pris forme ensuite. Les dates se sont enchainées. Quels souvenirs gardes-tu de cette période ?

C’est vrai que j’ai fait beaucoup de choses après ces rencontres. Entre la composition d’un conte musical pour enfants, mes propres compositions, les chansons pour les autres, les concerts, l’émission The Voice, la tournée The Voice, les 1ères parties de STARS 80…

Oui il y a eu beaucoup de choses et des souvenirs, j’en ai plein la tête mais ils sont tous différents des uns des autres avec des approches également différentes.

La seule chose que je puisse dire c’est que j’aime ces périodes de travail intense, j’aime quand mes journées sont comblées et enrichissantes.

Si je te dis, Le fabuleux rêve d’Amélie, tu me dis…

Belle expérience ! Un travail d’un an pour réaliser des chansons sur-mesure pour un conte musical pour enfants. Une aventure étrange à la fois puisque je n’avais pas eu cette occasion, et pour terminer, une récompense en allant voir le spectacle.

L’expérience The Voice a dû être un coup d’accélérateur pour toi. Qu’est-ce qui t’a poussée à y participer ?

Faire de la musique ce n’est pas le plus dur, c’est tout ce qui suit qui s’avère difficile.

J’étais à la recherche d’une signature en label.

On m’a dit : « Tu veux être signée ? Ca tombe bien il y a une nouvelle émission qui sort et là, tu pourras être signée en label »

Après des mois de tâtonnement, j’ai passé les castings à contre cœur car je ne voulais pas passer par ce biais là. Ce n’était pas l’idée que je m’étais faite de la musique ni du démarchage auprès des labels.

J’ai eu beaucoup de mal tout au long de l’émission à me prêter au jeu. J’avais juste l’impression d’être un ovni au milieu de tout ça.

Ceci étant, je l’ai fait et ne le regrette pas, car il a été le déclencheur d’une visibilité importante et m’a permis de mettre un pied dans le milieu des intermittents.

Ce fut sûrement un gros changement dans ta vie. Cette émission a été un avantage ou plutôt un inconvénient pour la suite de ta carrière avec le risque d’être cataloguée ?

Un avantage ça c’est sûr… Justement être « cataloguée » faisait partie de mes craintes, mais j’ai su rester droite dans mes boots et je n’ai pas changé, donc pas de mauvaises surprises !

" J’aime ces périodes de travail intense, j’aime quand mes journées sont comblées et enrichissantes."

Commenter cet article