"Un jour, j’ai décidé d’écrire aussi un conte musical ..."

Publié le par chauve-stephane

Ce projet pour enfants s’appelle Balthazar?

Balthazar le petit garçon qui voulait réussir sa vie. C’est un conte pour enfants en chansons avec un narrateur un peu comme Emilie Jolie. C’est un petit garçon qui naît avec un don : il sait si les gens lui mentent. Cela va changer sa vie notamment à l’école. Il va se servir de ce don pour aider une copine à lui, Neela, à réaliser son rêve : devenir danseuse. Si on peut résumer l’histoire en quelques mots on peut dire que lui-même étant perdu, il va devenir le guide de quelqu’un. Il va faire des rencontres complètement différentes (une diseuse de bonne aventure, une tireuse de cartes, un clochard, un footballeur, un voleur…) qui vont lui apprendre ce qu’est la vie.

C’est toi qui as eu l’idée de cette histoire ?

Oui. J’ai deux petites filles qui ont 6 et 9 ans et qui écoutaient Emilie Jolie en boucle au quotidien. Je n’en pouvais plus. Un jour, j’ai décidé d’écrire aussi un conte musical pour enfin écouter mes chansons à la maison (rires). J’en ai parlé à Johan dès le lendemain et on s’est lancés. On a commencé à définir les rôles, écrire l’histoire et les chansons. On a appelé des gens qui pour la plupart ont dit oui. On a déjà enregistré la moitié des chansons. Pierre Perret est le premier à avoir accepté pour jouer le bébé qui vient de naître. Son rôle lui a beaucoup plu, lui qui fête ses 80 ans.

Tu t’es donné une échéance pour la sortie ?

On voudrait que ce soit prêt à l’automne 2015. Il nous reste un an. C’est beaucoup de travail et d’écriture. Les interprètes ont beaucoup d’actualités et ce n’est vraiment pas évident de jongler avec les plannings de tout le monde. Ce qui est plaisant c’est qu’on ne s’interdit rien.

Tu n’as sûrement pas la même stratégie d’écriture pour un projet comme celui-ci.

Avant je pouvais partir de la musique ou des paroles. Mais pour ce projet, je pars du texte. On s’adresse à un jeune public, il n’y a donc aucune barrière. Tout est possible. On peut vraiment mêler des mots pour adultes et des mots d’enfants.

Quand tu écris une chanson tu penses à l’interprète ?

Oui, même s’il ne le sait pas encore.

Mais si ton interprète refuse, tu modifies ta chanson avant de la reproposer ?

Un petit peu. Pour l’instant il n’y a pas vraiment eu de refus. Généralement, on appelle les gens en disant « On a une chanson faite pour vous dans un conte musical, est-ce que vous voulez l’écouter ? » C’est vrai que cela se passe plutôt bien

"Un jour, j’ai décidé d’écrire aussi un conte musical ..."

Commenter cet article