"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "

Publié le par chauve-stephane

Auren, j’ai vu sur ton facebook que tu ne faisais plus de concert avant le mois d’octobre…

En effet, mais je vais partir à New-York pour rejoindre une amie chanteuse Marine Futin avec qui j’ai déjà partagé des scènes en France. Marine vit à New York et elle vient d’enregistrer son album. Elle m’accueille et nous allons faire quelques concerts ensemble.

J’ai vu aussi que tu étais entrée en studio d’enregistrement cet été ?

C’est une petite surprise, je ne peux donc pas tout dévoiler… On a enregistré un titre avec Nicolas Dufournet, mon acolyte qui a réalisé mon album « J’ose », pour faire un petit cadeau en attendant le prochain album ou EP.

Parce que ça ne peut-être qu’un EP ?

Oui, si je veux que ça soit plus rapide.

Tu as déjà des chansons qui sont prêtes ?

Oui, elles sont en cours.

Tu comptes travailler de la même façon ? Car dans l’interview que tu m’avais accordée, tu m’avais dit que pour « J’ose » tu avais eu besoin d’être entourée et que ton appartement était devenu un véritable « laboratoire ».

Pour le prochain album, j’ai commencé à me recentrer avec Romain Galland pour faire un travail de duo. Sur « J’ose », on avait écrit ensemble « Crocodile » et « Frida ». On a donc recommencé à écrire tous les deux, j’aime vraiment l’alchimie qui existe entre nous, les mots répondent vraiment aux notes.

Vous allez changer des choses ou continuer le chemin tracé par « J’ose » ?

J’ai envie de faire évoluer ma musique tout en restant sur le chemin de « J’ose », mais je souhaite que mon prochain album soit moins multifacettes. « J’ose » était vraiment un album très hétéroclite. Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. Quand j’ai fait « J’ose », j’avais besoin de cette palette de couleurs… Ma volonté pour le prochain, c’est vraiment de me recentrer encore plus pour être au plus près de mon cœur.

Tu aimerais le sortir quand ce prochain opus ?

Je ne sais pas du tout. J’espère début 2015 mais le temps passe tellement vite, le temps d’enregistrer, de terminer d’écrire mes chansons…

Avec le même label ?

Oui, je suis toujours chez Naïve. Maintenant, on ne sait jamais ce qui peut se passer, surtout en ce moment. Il faut que mes chansons leur plaisent car ce sont eux qui sont prioritaires sur la signature du prochain album. Ce sont donc eux qui décideront si on continue ensemble ou non. Je croise les doigts même si apparemment il n’y a pas de raison d’arrêter là.

On n’a plus qu’à attendre 2015 alors… J’ai vu que tu organisais aussi des ateliers d’écriture.

Oui, en parallèle de mes concerts et de mes compos, j’anime des ateliers d’écriture dans les collèges et les lycées dans toute la France. Je travaille en collaboration avec le professeur de musique ou de français. Mon travail peut prendre plusieurs formes : soit j’interviens une journée et je survole le métier de chanteur et de compositeur soit on élabore un projet à l’année dans lequel les élèves écrivent et composent avec mon aide. A la fin de l’année, nous faisons un spectacle avec leurs propres chansons. Je travaille aussi avec des enfants plus petits, dans une école à Paris qui s’appelle le Club Pop où l’on anime des ateliers musicaux pour apprendre à jouer ensemble.

Merci de m’avoir accordé un peu de temps après ton concert, et bon séjour à New-York.

Merci d’être venu et bon retour.

"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "
"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. ""Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "
"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "

Commenter cet article