"Cet album est plus spontané. "

Publié le par chauve-stephane

Comment écris-tu les chansons…. Vous partez d’un texte ?

Non, jamais ! Les chansons on les fait comme ça : d’abord la musique et ensuite les textes. Ca peut partir de plein d’éléments. Sur l’album précédent, c’est parti des batteries de Julien. Je lui avais demandé de faire les batteries et la moitié des morceaux sont nés comme ça. Il faisait des batteries et je faisais la guitare, le clavier ou les basses. Et puis après je mettais les paroles.

Alors justement, ce clavier. Quand on écoute, ça donne un côté the Doors à vos chansons. Je ne sais pas du tout si c’est voulu. C’est une véritable envie de l’utiliser de cette manière ?

Oui, oui. On a hérité d’un clavier prêté par notre pote Romain Turzi et on s’était dit qu’il ferait la couleur de l’album. On l’a utilisé de fond en comble. Ca nous a plu et sur le moment ça nous a rappelé tous ces groupes qu’on aimait bien comme les Doors… On trouvait que ce clavier était de bon goût. Ce n’était pas non plus très innovant mais on avait juste envie de se contenter de ce qu’on avait et de l’utiliser au mieux.

C’était un vrai plaisir de faire cet album…

Oui, carrément. C’était bien et ça s’est passé assez simplement. Cet album est plus spontané. Le précédent s’est plus fait dans la recherche avec beaucoup de travail. Mais il nous a appris beaucoup de choses. On a cherché et c’est toujours bien de chercher. Et on recommencera à chercher si on nous laisse encore faire des albums.

Avec les bonnes critiques médias de votre album « Domino », vous avez été recontactés par des labels ?

Non, non car plus aucun label veut de nous. C’est comme ça. C’est l’industrie musicale. Je ne sais pas ce qu’ils foutent des fois, car je vois des projets sortir et je trouve ça bizarre. Mais ce n’est pas grave, je n’en veux à personne. Ils ne veulent pas de nous et on ne cherche pas particulièrement à travailler avec un label. Après en distribution, on travaille avec Pias et Yves Lecarpentier. C’est un gars qui aime la musique et qu’on aime. Il distribue les albums et il le fait bien.

"Cet album est plus spontané. "

Commenter cet article