"Je n’ai pas de thèmes spécifiques. Si j’ai envie de parler de quelque chose, je le fais…"

Publié le par chauve-stephane

Il y a eu l’expérience The Voice. Qu’est-ce qui t’a poussée à y participer ? La recherche de la notoriété ? Savoir ce que tu valais vraiment ?...

Je n’ai jamais cherché à être « connue », même si c’est un élément indéniable pour pouvoir faire découvrir sa musique au plus grand nombre. The Voice est arrivé un peu par hasard dans ma vie mais m’a permis de me redonner confiance.

C’est sûrement un gros changement dans ta vie. Cette émission a été un avantage ou plutôt un inconvénient pour la suite de ta carrière et notamment pour la création de ton Ep ?

Ca m’a surtout permis d’élargir le nombre de personnes qui suivent mon actu musicale. Je ne cracherai jamais sur l’émission car sans cette « notoriété » je n’aurais pas pu réunir le budget suffisant pour mon premier EP. Pour le reste, je n’ai pas vu de gros changement dans ma vie, j’ai toujours essayé de garder les pieds sur terre. Il est important de rester réaliste et de savoir d’où l’on vient, qui on est et où l’on va.

Alors justement, comment naissent tes chansons ? Tu écris les paroles et la musique ? Comment arrives-tu à mettre en forme tout ça ?

Pour le moment on bosse à trois, avec Thomas Robert et Benoit Nivelet. Chacun à sa place dans la création d’un titre mais généralement il y a une touche de nous dans chacune des parties ; texte, mélodie, arrangement… Pour l’EP il y a également Cyril Tarquiny ainsi que Christophe Battaglia qui ont apporté une nette amélioration sur les titres.

Quels sont les thèmes que tu aimes chanter ?

Je n’ai pas de thèmes spécifiques. Si j’ai envie de parler de quelque chose, je le fais…

As-tu des artistes que tu aimes écouter tout particulièrement ?

En ce moment il y a notamment John Mayer, Ed Sheeran, Jake Bugg, et le dernier album de James Blunt.

2013 semble être une année importante pour toi : un single, un Ep mais aussi les Francofolies de Spa. Quels souvenirs gardes-tu de ce festival ? J’ai l’impression que ça t’a permis de franchir un stade supplémentaire dans ta carrière ?

Ca peut paraître bête mais depuis que j’ai 14 ans, je m’étais toujours juré d’y jouer ! J’ai passé un super moment là bas durant mon concert, le public était vraiment agréable et très attentif. Les Franc’off m’ont également permis d’accèder aux Francosessions ainsi que d’avoir pas mal de promos pour l’EP ; ça n’a été que du positif.

Commenter cet article