"Nous on galère à ramener les gens et eux sont tristes de ne pas te voir ! C’est débile !"

Publié le par chauve-stephane

Justement, en parlant d’internet, sur ton site, tu as créé un blog qui est un vrai outil de communication avec les personnes qui te suivent. Tu essayes de t’écarter de ces réseaux sociaux énergivores et chronophages ?

C’est surtout que facebook (j’ai un peu du mal avec twitter) était un super outil il y a deux-trois ans. Mais depuis que ça été racheté, ils cherchent à vendre de l’espace publicitaire et des informations. Du coup, ils essaient de tout faire pour que ces informations qu’ils vendent, à des grosses sociétés, soient précieuses. Avant quand tu avais ta page fan et que quelqu’un mettait un like, tu pouvais savoir qui c’était, tu pouvais leur écrire personnellement et communiquer avec eux. Quand tu faisais un statut, tu arrivais à les atteindre. Sauf que maintenant, ils ont tout fait pour barricader ça. Ca beau être tes fans qui viennent mettre des like, tu n’as aucun accès pour savoir qui sont ces gens. Tu ne peux pas leur écrire. Et concernant les statuts que tu écris, facebook envoie de gentils petits messages pour te dire : « ta publication n’a atteint que 200 personnes si tu veux en atteindre 2 000 il faut que tu payes 10€. ». Le résultat, c’est que ça devient pareil que la télé ou la radio : les artistes défendus par les majors mettent un gros budget marketing et effectivement achètent des tonnes de pubs sur facebook, des centaines d’euros par jour. Et du coup, ben eux, tu vois leur gueule tout le temps, surtout si tu es dans la cible.

Donc on revient au système de la radio…

On s’est donc posé la question avec mon équipe. Comment faire pour communiquer avec tous ces gens qui ont mis un like sur la page. On a vu qu’à chaque fois que je faisais un concert, le lendemain j’avais 50 ou 100 like en plus. C’étaient vraiment des gens qui m’avaient vue la veille et qui avaient aimé. Et à ces gens là, tu as envie de leur dire : « Là, je reviens jouer à Bourges ! » Mais voilà, on n’arrive pas à les atteindre. Pire que ça, nous on trouve qu’il n’y a pas beaucoup de monde dans les salles, et une semaine après il y a des gens qui m’écrivent et me disent : « Tu as joué à Perpignan la semaine dernière ? C’est pas possible, je suis trop fan, je ne savais pas… » . Alors là, ça me rend hystérique ! Nous on galère à ramener les gens et eux sont tristes de ne pas te voir ! C’est débile ! Du coup on s’est dit qu’on allait faire une autre plateforme. Moi c’est surtout le modèle de Shaka Ponk qui m’a intéressé. J’ai lu ça dans Music info. Ils ont depuis longtemps créé leur propre modèle économique. Ils ont la Monkey tv avec des émissions de télé. C’est un site sur abonnement. Tu t’inscris avec ton mail. Ce qui permet à l’artiste d’avoir sa propre base de données de ses propres fans. Donc eux ils disaient qu’ils voulaient arrêter de faire des albums car le modèle de vente des disques n’est plus viable. Je suis assez d’accord avec ça. Ils préfèrent faire payer l’abonnement de leur Monkey tv et en échange tu as les albums en téléchargement gratuit, tu as des vidéos tout le temps, des contenus exclusifs… Je trouve que c’est une super idée, et donc suite à ça, je me suis dit que c’était intéressant d’avoir sa propre base de données, sa propre structure et être en direct avec les fans. Alors forcément, pour Shaka Ponk, c’est plus facile vu le nombre de fans. Moi c’est juste en train de démarrer. Ce qui est compliqué pour moi, pour l’instant, c’est d’atteindre les fans facebook pour leur donner des infos. C’est compliqué de les faire venir sur le blog. Ca se fait petit à petit et puis j’espère que ça va continuer…

"Nous on galère à ramener les gens et eux sont tristes de ne pas te voir ! C’est débile !"

Commenter cet article